NOGLU : L’ADRESSE DES FREE GLUTEN ADDICTS

La propriétaire Frédérique Jules s’est entourée d’une pâtissière américaine et d’un chef japonais pour élaborer une cuisine unique, savoureuse qui varie en fonction des saisons. Elle propose des plats originaux, bio et d’une agriculture raisonnée, sans gluten, souvent sans lactose et à base d’ingrédients d’origine française.

Le designer Mathieu Lehanneur a su jouer des couleurs pastel et des matières nobles pour créer une ambiance cosy mais à la fois chic.

Chez Noglu, on vous propose le fameux avocado toast, le burger vegan, la tartine poire chèvre miel, le buddha bowl revisité, les lasagnes végétariennes, le porridge pomme cannelle, l’onctueuse brioche chocolat poire ou encore le délicieux matcha bowl.

Vous y retrouverez aussi un coin épicerie avec le fameux granola maison ou encore la pâte à tartiner Teo&Bia.

Le plus : Tous les cafés sont travaillés uniquement avec des laits végétaux (amande, riz, soja)

Noglu c’est l’adresse 100% sans gluten du petit déjeuner au tea time !

16 Passage des Panoramas, 75002 Paris

01 40 26 41 24

69 Rue de Grenelle, 75007 Paris

01 58 90 18 12

Rencontre avec Frédérique Jules

Fondatrice de NOGLU

Frédérique, qui se cache derrière la fondatrice de chez Noglu ?

Il y a huit ans, le premier restaurant Noglu a été créé Passage des Panoramas dans le 2ème arrondissement. Ensuite, il y a deux ans nous en avons ouvert un deuxième dans le 6ème arrondissement.

En ce qui concerne mon parcours, je suis kinésithérapeute de formation, spécialisée dans le sport de haut niveau.  J’ai travaillé pendant longtemps avec des sportifs et notamment avec des tennismen. De plus, j’ai également fait du sport à haut niveau. Quand on est sportive, on fait attention à son alimentation. De par mon métier et mon caractère, j’ai beaucoup voyagé. Depuis mon plus jeune âge, je voulais vivre en Californie. Ainsi, j’ai vécu à San Diego et j’y ai ouvert un centre de bien-être. J’ai découvert là-bas que j’étais intolérante au gluten suite à plusieurs allergies. Lors de ma première grossesse, on m’a annoncé que j’étais intolérante au gluten et au lactose. Par la suite, j’ai continué à voyager : Maroc, États-Unis…Quand je suis revenue en France en 2010, c’était très difficile de me nourrir. Il n’y avait rien sans gluten. C’est ainsi que j’ai voulu créer des recettes et offrir la possibilité aux personnes comme moi de pouvoir aller au restaurant. C’était la quête du bio et du bon car j’adore manger !

Par la suite, j’ai travaillé avec un chef japonais pour créer les recettes. Ainsi, j’ai pu ouvrir mon premier restaurant au Passage des Panoramas. Dans ce lieu, vous pouvez y retrouver de la pâtisserie, du take away mais aussi un petit atelier de production.

 

Racontez-nous votre rencontre et votre association avec les chefs Noglu.

Cette rencontre s’est faite naturellement. Il y a huit ans, je cherchais du sans gluten. J’ai alors rencontré une chef américaine, Jennifer Harting-Lepoutre, qui lors de sa formation, avait travaillé le sans gluten. Le chef japonais, Mitsuru Yanase, de par sa culture et sa curiosité, s’est renseigné sur le sans gluten. Nos recettes sont les mêmes qu’il y a sept ans mais avec des diversifications.

 

Comment vous est venue l’idée de cette adresse free gluten ?

Tout d’abord c’était un besoin personnel. Par la suite, je me suis rendu compte qu’il y avait une vraie attente. Quand nous avons ouvert, nous avons eu un réel engouement car nous répondions à un besoin avec une offre qui, auparavant, était inexistante sur le marché français.

 

Quels sont, selon vous, les bienfaits d’une alimentation sans gluten ?

Pour les personnes intolérantes c’est indispensable. Pour tous les autres qui ne sont pas intolérants, ce régime leur permet d’avoir une alimentation plus saine. Cette alimentation permet une prise de conscience à propos d’une alimentation plus saine et plus responsable.

La moitié de nos clients ne sont pas intolérants au gluten. On retrouve chez Noglu le coté healthy, bio, sans sucre, vegan et végétarien. Noglu permet de transmettre un nouveau mode de vie qui s’adresse à tout le monde et pas uniquement aux personnes intolérantes.

 

Quelles sont les douceurs préférées de vos clients ?

Notre best-seller : le carrot cake.

Notre baguette a aussi beaucoup de succès.

Enfin, le cookie vegan fait parti aussi de nos pâtisseries les mieux vendues.

 

Dites-nous en plus sur vos produits et vos recettes, comment choisissez-vous vos fournisseurs ? Comment remplacez-vous le gluten dans vos recettes ?

Tout d’abord, nous avons fait notre propre mix de farine sans gluten (il nous faut toujours 5 ou 6 farines différentes pour trouver un équilibre et retrouver la consistance). Ensuite, nous travaillons les recettes chaque semaine pour évoluer. En sept ans, nous avons diminué le sucre pour s’orienter vers le vegan et le sans lactose. L’intégralité de nos fournisseurs doivent être certifié bio et sans gluten. Nous travaillons avec des fournisseurs de manière locale et responsable. Nous aimons que nos produits racontent une histoire, c’est pourquoi nous sommes très vigilants dans notre sélection de produits.

 

Quels sont vos spots de prédilection pour faire vos courses ?

 Les marchés bio comme celui boulevard Raspail par exemple mais aussi les magasins bio. Je ne vais jamais en grande distribution.

 

Avez-vous des adresses healthy à nous conseiller ?

Le café Wild and the Moon, le Tigre Yoga et le restaurant Racine des Prés qui fait une assiette de légumes incroyable !

 

Avez-vous des healthy tips ?

Un jus de citron au réveil. Je cours beaucoup, je fais des footings à jeun. De plus, j’ai fait de l’athlétisme, c’est mon sport de prédilection ! Par ailleurs, j’essaie de diminuer le sucre. Nous avons développé toute une gamme avec du sucre de coco. Enfin, je bois beaucoup de tisane et d’eau.

 

Avez-vous un défi pour demain ?

J’aimerais que Noglu se développe à l’international. Le Noglu de New York fonctionne très bien.  Mon but est de l’exporter en Californie, une région que j’adore !

Enfin, je veux que les gens sachent que Noglu est gourmand : Manger sans gluten ne veut pas dire ne rien manger.

Envoyer l'article à un(e) ami(e)

×

* Obligatoire

Envoyer à un(e) ami(e)