LILI BARBERY-COULON

L'INCONTOURNABLE BLOGUEUSE LIFESTYLE

Aujourd’hui nous rencontrons Lili Barbery-Coulon. Après une carrière de rédactice beauté pour le magazine Vogue, puis journaliste pour le M magazine, Lili est aujourd’hui blogueuse lifestyle à plein temps. Au sein de son blog Ma récréation rebaptisé lilibarbery.com en février 2018, Lili donne le ton, elle nous parle de beauté, de ses voyages, de ses passions pour le yoga, le bien-être, la nutrition, le développement personnel… Des articles rédigés avec style, de très jolies photos prises par Lili elle-même. La qualité du contenu et des conseils prodigués font de lilibarbery.com un blog de référence dans lequel on adore se perdre.   Pour couronner le tout Lili vient de sortir son premier livre : Pimp My Breakfast aux Editions Marabout. Véritable éloge des petits-déjeuners conviviaux, healthy mais toujours gourmands, cet ouvrage de près de 200 pages réunit des conseils anti diktat nutritionnels, une cinquantaine de ses recettes ainsi que les recettes de ses adresses préférées pour petit déjeuner à Paris et à travers le monde.

Bonjour Lili, peux-tu te présenter à nos lecteurs.

Je suis la créatrice du blog beauté, bien-être et lifestyle lilibarbery.com et l’auteure du livre Pimp My Breakfast publié aux Editions Marabout en avril 2018. J’ai longtemps travaillé en presse écrite (Vogue puis M le magazine du Monde) avant de me consacrer entièrement à mon blog et aux réseaux sociaux qui y sont liés.

Lili, d’où te vient cette passion pour la cuisine ?

J’ai toujours aimé cuisiner. Quand j’étais petite, j’aimais beaucoup préparer des gâteaux et des sablés. J’avais une passion pour l’émission télévisée Les recettes de Loula. Et puis j’ai toujours été gourmande. Je ne suis pas pour autant ce qu’on appelle un fin cordeau bleu. Je ne suis pas une grande technicienne et il y a plein de gestes que je continue à apprendre en regardant des tutos sur youtube ou en observant des amis qui cuisinent bien mieux que moi.

Pourquoi le petit-déjeuner ? Qu’est-ce que ce moment représente pour toi ?

J’ai toujours adoré ce repas qui me paraissait plus permissif que les autres. A l’heure du déjeuner, j’allais à la cantine quand j’étais gamine et je n’avais pas une passion pour ce qu’on nous y servait. Le soir, ma mère tenait à ce qu’on consomme des légumes. La perspective de la profusion de propositions et de la liberté de choisir au petit déjeuner m’excitait déjà beaucoup plus. Et puis, je me suis toujours levée naturellement tôt. J’aimais bien préparer la table, placer les bols, sortir les paquets de céréales, le pain, les bocaux de confiture… Mais en grandissant, j’ai vite intégré des habitudes assez tristes au petit déjeuner: consommer tous les jours ou presque la même chose. Pendant une dizaine d’années, j’ai commencé ma journée avec un bol de céréales industrielles vantant des vertus amincissantes avec du lait écrémé industriel pas du tout bio. Quand j’y repense, je me dis que j’ai fait du chemin. Et puis, un jour, j’ai commencé à remettre de la conscience et de la joie dans ce repas. C’est un moment important pour moi car il donne le ton de la journée à venir.

Quels sont les produits incontournables que l’on retrouve dans ton frigidaire?

Dans mon frigo, il y a plusieurs « laits végétaux » bio (en fait on ne dit plus laits pour les boissons végétales, le lait ne qualifie que les produits d’origine animale), des yaourts bio au lait de soja, du tofu lisse et du tofu fumé, du fromage au lait de brebis, des œufs, bio évidemment, beaucoup de légumes, du beurre salé… mais cet ensemble cohabite aussi avec les desserts de ma fille, le lait de vache qu’elle aime et dont je ne veux pas la priver, ainsi que les produits qu’apprécie mon mari.

Et sur tes étagères ?

J’ai toute une série de bocaux remplis de graines en tout genre (courge, tournesol, amandes, noisettes, cajou, lin, sésame) mais aussi fruits secs (baies de goji, mures séchées, raisins, abricots, dattes)… Et puis j’ai un grand placard pour les épices, les infusions, le thé rouge et le thé blanc, le sobacha… Dans mes placards, on trouve évidemment beaucoup de céréales brutes différentes: avoine, millet, quinoa soufflé non sucré, riz soufflé non sucré, flocons d’azuki, tapioca… Et j’ai une sacrée collection de purées d’oléagineux (tahin noir, blanc, purée de cacahuètes, amandes…).

Des produits bannis ?

Aucun édulcorant. J’ai longtemps consommé des sodas au cola avec édulcorants en me disant que c’était là ma seule entorse à cette règle. Mais ça fait un mois que j’ai totalement arrêté, et je compte bien tenir. S’il y a des pâtes à tartiner, je veille à ce qu’elles soient bio, fabriquées sans huile de palme.

L’ustensile sans lequel tu ne peux cuisiner?

Il y en a deux: mon super blender Nutriboost de Russel Hobbs (mais je pense que c’est le même genre que le Nuttri bullet) et ma poêle à pancake en céramique achetée à NYC qui s’utilise sans aucun ajout de gras. Pour les autre repas, je suis une grande adepte du rice cooker et je rêve de m’offrir le Vitaliseur de Marion. Je suis à deux doigts de craquer pour un germoir et un déshydrateur: je suis mure pour l’école de naturopathie d’Odile Chabrillac 🙂

Quelles sont tes adresses de prédilection pour faire tes courses ?

Je privilégie le marché bio chaque semaine. Quand je ne peux pas y aller, je vais dans des épiceries qui optent pour des circuits courts: terroirs d’avenir que j’adore, au bout du champ aussi, ou bien épices saveurs rue keller dans le 11e. Evidemment, il y a aussi la ruche qui dit oui pour ceux qui savent s’organiser en amont ou bien le site le comptoir local en région parisienne. Pour le reste, je fréquente les magasins bio de mon quartier, bio c’est bon ou biocoop.

Ta routine pour bien démarrer la journée ?

Depuis plusieurs semaines, j’ai adapté une routine un peu particulière car je me forme intensément au yoga kundalini dans le cadre d’un teacher training. Je n’ai pas le désir d’enseigner pour le moment mais j’ai juste envie d’aller plus loin dans ma pratique de ce yoga. Du coup, j’ai des devoirs et j’ai une bonne heure trente à deux heures à caser sur mon tapis. Le plus simple pour moi est de le faire tôt en me levant. Je n’ai pas besoin de réveil, je me lève naturellement entre 5h et 7h selon les jours. Je m’enferme dans notre salle de bains et j’enchaine pranayama, postures, relaxation et méditation. Une fois que j’ai fini, je me prépare mon petit déjeuner, en général, c’est le moment où ma fille se réveille et je suis heureuse de me poser avec elle et mon mari, même si nos habitudes alimentaires sont assez différentes.

Comment as-tu découvert la pratique du Yoga Kundalini? Quels bienfaits t’apporte-t-elle ?

J’ai découvert ce yoga grâce à une amie qui a mis des mois à me convaincre d’aller tester un cours. Je n’étais pas très « yoga » ou du moins c’est ce que je croyais. Je fais un peu de méditation en pleine conscience guidée par une application sur mon téléphone, mais ma pratique spirituelle ne dépassait jamais plus de dix minutes. La première séance de yoga kundalini m’a fait l’effet d’une révélation (ça n’agit pas pour tout le monde de cette manière), j’avais enfin trouvé ce que je cherchais. Une méthode capable de calmer mon mental pour pouvoir écouter mon silence intérieur. Concernant les bienfaits, ils sont innombrables. A l’extérieur, au niveau du corps physique, je me suis beaucoup musclée et j’ai retrouvé un sommeil très réparateur. Je me suis réconciliée avec mon corps en entendant à nouveau les messages qu’il m’envoie alors que je le niais depuis des années, j’avais horreur de ce que je voyais en le regardant dans le miroir… Je n’ai plus de problème de dos ni de digestion. Mais cette pratique m’a aussi beaucoup changé intérieurement. C’est d’ailleurs cette métamorphose qui me semble la plus impressionnante. Beaucoup plus que mon corps en fait. C’est un yoga qui agit comme une thérapie, qui libère, qui éveille la conscience et conduit à faire des choix pour se rapprocher de ce qui sonne juste à nos oreilles.

Ton repas idéal après une séance de yoga ?

Il n’y a pas de règle. Idéalement après s’être connecté à la terre comme au ciel, on a envie de bon et de beau. De cohérence aussi. Donc, de produits qui ont été cultivés avec les meilleures intentions, en respectant le sol dans lequel ils ont poussé et les hommes qui ont participé à sa culture. Un produit qui honore le sacré de la planète.

Les indispensables d’un bon petit déjeuner ?

Pour moi et c’est très personnel, donc je ne suis pas forcément un exemple: une boisson chaude et des fruits. Mais il m’est déjà arrivé de commencer ma journée au Japon par une soupe miso et des légumes et j’ai adoré, donc je suis ouverte à tout.

Une préparation spécial week-end ?

Le dimanche, j’ai plus de temps car personne ne doit se lever pour partir à l’école ou à un rendez vous professionnel. Donc, c’est le moment idéal pour préparer ce qu’on ne ferait jamais en semaine: des pancakes à la courge butternut par exemple! Même mon mari, qui est plutôt « junk food » les aime.

Que manges-tu si tu n’as pas le temps de cuisiner ?

J’embarque un thermos avec une infusion d’épices et un peu de lait d’amande ainsi qu’un fruit. Mais il est assez rare que je ne prenne pas le temps de me poser. Même en 5 minutes, on peut se faire un porridge délicieux, on n’est pas obligé de soigner la découpe des fruits chaque matin!

Ta pause déjeuner idéale ?

J’adore aller chez Otium une cantine végétarienne près de chez moi. Ils font des bols qui ressemblent pile à ce que j’aime me préparer chez moi: un légume cru, un légume cuit, une céréale et une légumineuse. C’est joli, coloré et rassasiant. On peut y ajouter un oeuf et/ou du fromage.

Un péché mignon ?

Faut pas me laisser près d’un récipient de chantilly ou même de ma crème de cajou parfumée à la vanille et sucrée avec un abricot sec… Sur des pancakes, une crêpe ou à l’intérieur d’un scone, c’est aérien, réconfortant, voluptueux… Mais super écoeurant et j’ai encore du mal à écouter les signaux corporels qui disent « euh, c’est bon là, ça fait assez, si tu continues tu vas avoir mal au ventre ou la nausée »… du coup, je me sers raisonnablement et je range l’objet du danger loin de mes yeux 🙂

Une recette de prédilection quand tu reçois tes amis ?

J’organise pas mal de rendez-vous professionnels à l’heure du petit déj. Mais les amis c’est surtout en vacances que j’ai l’occasion de partager ce repas avec eux. J’ai remarqué que la recette des pancakes à la banane plaisait à tout le monde, y compris ceux qui préfèrent habituellement les tartines traditionnelles avec de la confiture.

Et pour régaler ta fille Jeanne ?

Jeanne adore les pancakes traditionnels, les gaufres et les scones. Mais au quotidien, je lui prépare un croustillant de riz soufflé avec des graines de tournesol et du sirop d’érable, le tout poêlé sur un lit de yaourt nature et de fruits frais : ça marche à tous les coups!

Tes adresses healthy ?

La Guinguette d’Angèle, Otium, Ima Paris, Wild and the Moon, Rose Bakery

La recette de Lili pour LEMON ZEST ?

En ce moment, il y a de la rhubarbe et j’ai une passion pour son goût acidulé. On peut se préparer une compote de pommes et rhubarbe (il suffit d’éplucher et nettoyer les fruits, puis les couper et les mettre dans une casserole à feu doux avec un tout petit fond d’eau filtrée) sur un lit de crème de cajou avec du riz soufflé poêlé au sirop d’agave ou d’érable. La veille, on a préparé la compote et une crème de cajou: on laisse macérer une grosses poignée de noix pendant quelques heures, on égoutte et on les mixe au blender avec un peu d’eau filtrée, lorsqu’on obtient une consistance bien souple, on arrête d’ajouter de l’eau. Un peu de vanille, un abricot sec ou deux pour sucrer. On tapisse un bol de cette préparation qu’on peut garder au frais 48 heures. On ajoute la compote par dessus. Puis le matin en quelques secondes on fait revenir trois cuillères à soupe de riz soufflé bio non sucré avec une cuillère à café de sirop d’érable dans une poêle anti adhésive à feu moyen. On dépose le croustillant de riz sur la compote, une feuille de menthe pour la déco. Et voilà !

Mes restaurants

WILD AND THE MOON

Ima Paris

La Guinguette d'Angèle

Otium

Rose Bakery

Mes Studios

Envoyer l'article à un(e) ami(e)

×

* Obligatoire

Envoyer à un(e) ami(e)