KSHANTI : L’ÉLÉGANCE DU YOGA INTIMISTE

Au sein d’une ancienne église à la façade recouverte de lierre et de jasmin, se dégage une authentique atmosphère de sérénité. Dans ce studio intimiste, baigné de bonnes ondes et où tout invite à l’évasion, on pratique le yoga qui nous ressemble : Vinyasa, ashtanga, yin, iyengar, hatha, kundalini…..

On découvre des ateliers uniques comme le yoga for runners, le partner yoga, le chromayoga (un enchainement de postures rythmées par une variation de lumières rouge, jaune, verte, bleue, rose, violette…. Chaque couleur correspondant à un chakra). Les cours sont dispensés par des professeurs choisis avec soin par la fondatrice Catalina Denis. Chez Kshanti on apprend aux cotés de Catalina Denis elle-même, de la star d’instagram Miki Ash, de la specialiste en inversions Adell Bridges et pleins d’autres professeurs high level!

Situé au cœur du quartier de Saint-Germain-des-Prés, Kshanti c’est une très jolie adresse au parquet de chêne brossé, des vestiaires luxueux, des tapis en matières organiques, des attentions particulières comme les chaussons douillets en coton bio remis à chaque élève. Chez Kshanti la bienveillance, l’amour et le partage sont les maîtres mots.

Le plus : Des jus et salades bio de chez Maisie Café sont proposés à emporter ou à déguster sur place.

Kshanti c’est le temple du wellness où tout invite au lâcher prise.

13 Rue du Vieux Colombier, 75006 Paris

07 70 20 89 85

Rencontre avec Catalina Denis

Fondatrice du studio KSHANTI

Bonjour Catalina, peux-tu te présenter à nos lecteur et nous raconter ta rencontre avec le yoga.

Le yoga est venu à moi en trois temps. Il est tout d’abords entré dans ma vie quand j’avais 5 ans car mon père enseignait le yoga en Colombie. Il y a 16 ans j’ai eu un accident très grave de voiture, j’ai passé quatre mois à l’hôpital, j’ai eu les chevilles paralysées pendant des mois. C’est à ce moment là que j’ai retrouvé le yoga à travers la pratique du Iyengar, ce qui m’a beaucoup aidé dans ma rééducation. Depuis ce jour j’ai commencé à le pratiquer régulièrement. J’ai été comédienne et mannequin pendant de nombreuses années, je voyageais beaucoup, mais cette vie ne me rendait plus heureuse, je me sentais à coté de moi-même. À un moment donné j’ai pris la décision de changer de vie. Je voulais retrouver la joie de vivre.  Ce qui étais dur c’était que je me rendais compte de la chance que j’avais mais je ne me sentais pas à ma place, je vivais dans cette dualité permanente en moi. Le yoga m’a sauvé une nouvelle fois. Il m’a fait tellement de bien qu’il fallait que je le partage avec le plus de monde possible, il faut s’avoir s’écouter. C’est en étant bien avec moi-même que je peux faire quelque chose pour les autres. C’est quand j’ai décidé de faire la paix avec moi-même que j’ai pu me découvrir, m’ouvrir et recevoir tous ces cadeaux magnifiques que la vie me donne chaque jour. Durant des années je me suis beaucoup cherchée et perdue, après toutes ces bifurcations et tours de la vie j’ai réalisé qu’il y avait toujours eu un fil conducteur qui était le yoga. J’ai eu la chance d’avoir des professeurs extraordinaires d’une vraie sagesse, bienveillants et avec le cœur sur la main, ce qui a guidé ma pratique. À travers le yoga j’ai appris à me relâcher, faire partir ma douleur, ma frustration, les idées préconçues. C’est ça la vie, s’alléger de plus en plus pour recevoir vraiment, pour recevoir ce que l’on doit recevoir, le yoga me fait me sentir plus légère.

Pourquoi avoir créé le studio Kshanti? Peux-tu nous en dire plus sur le concept.

J’ai commencé par faire des cours chez moi. Je disais à toutes mes copines « faîtes du yoga, cela a changé ma vie ». L’engouement est vite arrivé, du coup j’ai fait une formation avec Gerard Arnaud. Puis j’ai commencé à donner des cours. J’ai habité entre Los Angeles et Paris pendant cinq ans. L’année dernière j’ai décidé de revenir et rester à Paris. À Los Angeles j’avais mes habitudes, les studios c’était le top mais à Paris je n’ai pas trouvé l’offre que je recherchais. Il y a de jolis studios mais je recherche également un lieu avec une vrai âme. Je ne me retrouvais pas dans les studios existant. J’avais besoin de trouver mon studio à moi, m’y sentir comme à la maison. Du coup j’ai voulu créer un bel espace, propre, avec des professeurs compétents et humainement extraordinaires. L’année dernière j’ai trouvé un espace incroyable, je m’y suis tout de suite senti bien. C’est un point géographie très chargé d’histoire, avant c’était une petite église, il y du coup comme une énergie d’apaisement, de rassemblement. Pour petite anecdote, il y a 16 ans quand j’ai emménagé à Paris mon premier appartement donnait sur la porte de cette église qui est aujourd’hui le studio Kshanti. J’ai vu cela comme un signe.

Comment recrutes tu tes professeurs? 

Ce sont des gens que je connais et avec qui je pratique depuis des années. Ils m’ont aiguillé à travers leurs pratiques. Tous les professeurs ont au moins dix ans d’expérience. Nous partageons une envie de donner, de bienveillance, de respect, l’envie de partager le yoga dans sa pratique la plus authentique et vraie pour que chacun s’y retrouve. Tous le professeurs sont très différents mais nous partageons ces valeurs communes. Je suis tellement pleine de gratitude qu’ils existent. Ce sont des gens extraordinaires que j’aime. Chez Kshanti on pratique le yoga sous toutes ses formes mais de la meilleure manière, la plus vraie.

Quel est ton « healthy tip » ? 

Sourire, recevoir des sourires et être grateful, c’est la base de tout. Les sensations qui découlent lorsque l’on relâche son visage et que l’on laisse un sourire se dessiner c’est extraordinaire. Le sentiment de gratitude amène la bonne santé. On pense au corps tout le temps mais nous avons une âme qui habite notre corps et dont il faut également prendre soin. Mon healthy tip quotidien : Je me gratte la langue tous les matins pour enlever les toxines puis je bois de l’eau tiède avec du gingembre et du citron.

Des adresses healthy à conseiller à nos lecteurs? 

Maisie Café, j’adore cette adresse car ce café vient d’une vraie attention de partage. Tata Harper au Bristol. Mais mon coup de cœur c’est le restaurant la société, ils y font un curry vert tofu et légumes, c’est à tomber! « C’est le ciel dans une assiette! »

Des projets à venir? 

Nous travaillons sur un livre autour de l’esprit du partage de manière très concrète. Nous préparons également la retraite Kshanti. Coté cours : Marc Holzman, Adell Bridges spécialiste en inversions et MikiAsh vont venir enseigner chez Kshanti.

Envoyer l'article à un(e) ami(e)

×

* Obligatoire

Envoyer à un(e) ami(e)